Pour un accès direct à la page, cliquez sur un des liens ci-dessous :
Pour consulter les news, cliquez sur l'onglet "Actualités du cyclisme en Deux-Sèvres et NA" cette page est régulièrement mise à jour.

























03/09/2018, Photos courses de Bressuire du dimanche 2 septembre :

03/09/2018, Résultats courses Bressuire du dimanche 2 septembre :















19/03/2018, Classement challenge Voeckler de La Tardière.



 
 
 
 
 
 

Le BAC prêt pour 2018

La photo de groupe
L'école de vélo
Les cadets et juniors
Les séniors
 

Alain Gabard médaillé lors de l'AG du CR

          Lors de l'assemblée générale du Comité Régional Poitou-Charentes, Alain Gabard s'est vu remettre la médaille d'argent de la " Reconnaissance du Comité Régional" afin de le remercier pour tout son dévouement au sein du cyclisme deux-sèvrien.
          Toutes nos félicitations
 

JéRôme Cogny
Champion
dép. PC-D2

 

Championnat minimes

Très belle performance de nos minimes lors du championnat départemental minimes à Vouillé.
Alexis Merceron décroche le titre de champion départemental et Benjamin Pasquier celui de vice-champion. Par la même occasion le BAC s'octroie la première place au classement des clubs.
 

Championnat cadets

En cadets, Valentin Ménard devient vice-champion départemental et aurait mérité le titre.
Il prend la première place du challenge départemental cadets.
Nos félicitations à tous les jeunes.
 
 
 
 

Valentin s'impose à Saint Mars la Réorthe (85)

 
 
Le compteur est enclenché, et de 2 pour Valentin Ménard, après sa victoire à Montmorillon (86) dimanche dernier, il s'impose à nouveau et de belle manière ce samedi à Saint-Mars-la-Réorthe (85).
Cette victoire est d'autant plus méritée, qu'elle a été acquise sur un circuit très dfficile avec une méléo exécrable (pluie, vent et froid).
Cette deuxième victoire en appelle d'autres.
Tous nos compliments.
 

Photos de l'inauguration de la piste de Bressuire

 

Valentin Ménard sur le podium départemental

En terminant quatrième du championnat bi-départemental (79/86) minimes, Valentin Ménard devient vice-champion 79 en montant sur la deuxième marche du podium départemental.
Ce championnat se déroulait le dimanche 24 avril à Vouneuil-sur-Vienne.
Toutes nos félicitations à Valentin
 
Le podium du championnat départemental :
1- Valentin Point (VC Thouars)
2- Valentin Ménard (Bressuire AC)
3- Yannis Soulard (PSF Niort)
 
 

Assemblée Générale 2017

 

Le BAC obtient la labellisation régionale

     Le BAC s'est vu décerner la labellisation régionale 2017 lors de l'assemblée générale du comité Poitou-Charentes . Seulement 4 clubs picto-charentais ont rempli les critères pour l'obtention de ce label.
    De plus, avec ses 116 licenciés FFC, le BAC reste le premier club deux-sèvrien et devient le quatrième club régional
    Félicitations à Alain Gabard et à toute son équipe.

Ils veulent prendre la roue de Pinot et AlaphilippE

Bressuire, mercredi 2 octobre.Du côté du Bressuire AC, une douzaine de nouveaux licenciés ont été accueillis en début de saison.
CO – Benoit FELACE

Les performances des coureurs français sur le dernier Tour de France peuvent-elles susciter des vocations ? Du côté du Bressuire AC, on sent un frémissement.
Mercredi 2 octobre, 14 heures. Le hangar, qui sert de lieu de rendez-vous aux coureurs du Bressuire activités cyclisme, grouille de jeunes pousses impatientes de prendre la route sur leur machine. Encadrée par Damien Berthonneau, salarié du club, et plusieurs bénévoles, la quarantaine de Bressuirais sera répartie en plusieurs groupes, sécurité oblige et va parcourir quelques dizaines de kilomètres sur les routes et chemins alentour.
« Ce n’est pas un raz-de-marée, mais c’est pas mal »
Si l’école de vélo fait sa rentrée, la saison cycliste sur route touche à sa fin et certains ont, déjà, troqué leur vélo de route pour le VTT ou la machine de cyclo-cross. Au sein de ces petits groupes, les plus jeunes savent-ils que Julian Alaphilippe a démarré ainsi, devenant même un spécialiste des labours ? Savent-ils que Thibaut Pinot a lui aussi commencé le cyclisme en fréquentant une école de vélo ?
Les deux champions français, après avoir illuminé le dernier Tour de France, ont sans aucun doute suscité des vocations. « Il y a une petite étincelle », observe Alain Gabard, président du Bressuire AC. « On a connu probablement moins d’arrêts que les années précédentes. Il y avait toujours un turnover plutôt important. Cette fois, on accueille une quinzaine de nouveaux licenciés. Ce n’est pas un raz-de-marée, on sait faire face, mais c’est pas mal ».
Il n’y a, pourtant, pas eu de podium à Paris, contrairement à 2014 (Peraud 2e, Pinot 3e), 2016 (Bardet 2e) et 2017 (Bardet 3e). Mais l’épopée de Julian Alaphilippe, porteur du maillot jaune pendant quatorze jours, et la capacité de Thibaut Pinot à lutter avec les meilleurs jusqu’à son abandon à 48 heures à l’arrivée à Paris, ont généré une émotion et un engouement qu’on n’avait pas connus les années précédentes.
« Depuis Jaja (Laurent Jalabert, NDLR), les garçons n’ont pas pu s’identifier », relève Alain Gabard, fier de voir une quarantaine de jeunes « de l’école de vélo, à partir de 6 ans, jusqu’aux juniors », partager des moments ensemble le mercredi après-midi. « Le développement de notre discipline passe par l’école de vélo », aussi dynamique du côté de la PSF Niort et du VC Châtillon.
Reste que les dirigeants et encadrants des clubs doivent faire face à quelques difficultés pour séduire les plus jeunes. « Elles sont multiples », remarque Alain Gabard. « La route reste dangereuse et c’est notre terrain de jeu. On ne peut pas évoluer, comme d’autres sports, sur des stades en toute sécurité. Ensuite, je trouve qu’il n’y a pas, chez les jeunes, le goût de l’effort que j’ai connu. L’enfant est roi et on me demande parfois ce qu’on fait s’il pleut. » Discipline d’extérieur, le cyclisme reste soumis aux aléas de la météo. A un certain niveau, c’est aussi un sport « mécanique » qui coûte cher, mais qui reste accessible à tous au plus jeune âge, avec du prêt de matériel notamment. Pour le reste, le Tour de France 2019 s’est chargé de la publicité. « S’il y avait un Tour de France comme ça tous les ans, ce serait bien », conclut Alain Gabard.
 
CO du 10/10/2019 écrit par Jérôme JARNOUX.
 

Génération prometteuse pour le BAC

Le groupe des cadets du Bressuire Activités Cyclistes.
© Photo NR
 
C’est presque la fin de saison de cyclisme et elle s’achève par une performance exceptionnelle du groupe de cadets du Bressuire activités cyclistes (BAC). Alix Merceron a remporté la finale du Challenge Thomas Vockler à la Chaize-le-Vicomte (Vendée) bien aidé par ses camarades de club. Ce challenge de très haut niveau se déroulait sur cinq manches tout au long de la saison.
Premier Deux-Sèvrien à le remporter Il devient ainsi le premier Deux-Sèvrien à le remporter. Sur chaque manche, entre 100 et 150 coureurs faisaient le déplacement de tout l’Ouest de la France.
« Alix était deuxième au classement général avant cette dernière manche », raconte Damien Berthonneau, responsable de l’école de cyclisme du BAC. « Avec force et caractère, il s’est imposé en solitaire, éblouissant le public de sa classe. Nos cadets (Alix Merceron, Valérian Lajaunias, Valérian Magnie et Benjamin Pasquier) ont réalisé une saison plus que remarquable voire même historique pour le club avec six victoires, une vingtaine de podiums et divers classements par équipe remportés tout au long de la saison. »
Alix Merceron et Valérian Lajaunias ont été sélectionnés à tour de rôle avec le Team Poitou pour les manches GSO. Ce groupe cadet, qui est avant tout une bande de copains est très rigoureux sur les entraînements et la préparation « et très à l’écoute des conseils précieux de nos éducateurs.Ils récoltent aujourd’hui les fruits de tout leur travail. Nous travaillons actuellement pour les emmener dans les meilleures conditions possibles pour la saison charnière chez les juniors en 2020 ».
À noter également que l’école de vélo du BAC début septembre remporte un franc succès pour sa reprise. Les entraînements ont lieu tous les mercredis après-midi de 14 h 30 à 16 h 30. Déjà une quinzaine de nouveaux licenciés se sont inscrits.
 
NR du 04/10/2019
 
 

Saveurs électriques pour la Rando

 
 
Comme Bruno Delatre (absent de la photo), Marie-Thérèse Collet et Christian Hétru ont adopté le VTT AE aussitôt qu’ils l’ont essayé et n’en sont plus descendus.
© Photo NR
 
 

Le temps n’a pas aidé les organisateurs de cette édition 2019 de la Rando des saveurs. Avec 850 inscrits, on est loin des records de la manifestation (autour de 1.500) et même de l’édition 2018 déjà grevée par une météo maussade. La pluie tenace a dissuadé beaucoup de randonneurs.
Parmi les courageux alignés au départ, on trouvait des vététistes un peu particuliers dont le nombre augmente ces dernières années. Et pas forcément des fainéants ou des néophytes de la pédale. « Je fais du VTT depuis 40 ans », raconte Christian Hétru. Ce Cerséen de 70 ans originaire de Marseille a écumé l’arrière-pays provençal pendant près de 30 ans avec des VTT classiques. « J’en ai encore trois dans mon garage mais je n’y ai plus touché depuis que j’ai goûté au VTT AE (NDLR : VTT à assistance électrique). J’y suis passé il y a un an et demi. J’attendais qu’ils soient au point, de recueillir des avis et surtout que les batteries soient mieux intégrées, que le look et l’équilibre soient améliorés. »
A 62 ans, Bruno Delattre a suivi le même itinéraire. Ce Bressuirais licencié au club de Saint-Aubin-du-Plain a sauté le pas il y a deux mois et utilise son VTT AE tous les jours. « Il a presque remplacé ma voiture. Je l’utilise pour faire mes courses. Je m’y intéressais depuis un moment parce que j’arrive à un stade où je ne pouvais plus faire de grosses distances avec mes copains. Avec ce VTT, je peux accompagner des copains plus sportifs et surtout je n’aurais jamais pu monter les côtes que j’ai fréquentées cet été en vacances. »
Un peu plus loin, Marie-Thérèse Collet est au beau milieu du circuit cyclotouriste. A 78 ans, cette Airvaudaise aussi a 30 ans de vélo intensif derrière elle. « J’y suis passée l’an dernier parce que je voulais pouvoir encore faire des cols et des grands parcours et mon âge ne me le permettait plus. Je n’aurais pas arrêté le vélo si le vélo électrique n’existait pas mais il me permet d’économiser mes forces et mon cœur. » La septuagénaire insiste « Je ne me sers de l’assistance qu’au minimum ».
« Dès que j’ai essayé le VTT AE, je me suis aperçu qu’il est bien moins fatigant. Il évite de se mettre dans le rouge et est plus confortable même s’il est plus lourd. Les sensations sont un peu à mi-chemin du vélo et de la moto. On va plus vite et on fait plus de kilomètres mais on se fatigue moins », confirme Christian Hétru. « Je pense que le VTT AE est bien perçu dans le milieu. Il suscite la curiosité chez les pratiquants les plus âgés qui savent qu’ils pourront basculer sur le VTT AE en vieillissant. »
« Il a pu y avoir un peu de mépris des plus jeunes pour le VTT AE, reconnaît Bruno Delattre. Mais c’est bien perçu maintenant. C’est un budget (3.500 € dans mon cas) mais je ne le regrette pas. »

 
NR du 30/09/2019
 

Rando des saveurs aux petits oignonS

 
 
 
Les organisateurs de la Rando des saveurs peaufinent sa 23ème édition depuis février dernier.
© Photo NR
 
 
 
A l’abord de sa 23e édition qui aura lieu dimanche 29 septembre, la Rando des saveurs a eu tout loisir de connaître heurs et malheurs. Les aléas météo l’ont parfois mise à mal comme lors de la dernière édition où les pluies matinales ont dissuadé une partie des 1.500 habitués de cette randonnée mêlant marche à pied, vélo et VTT aux alentours de Bressuire.
Mais bon an mal, la Rando des saveurs tient son rang en misant notamment sur la convivialité et des circuits sans cesse renouvelés. « Une vingtaine de bénévoles travaillent sur la Rando des saveurs dès le mois de février », explique Alain Gabard, président du Bressuire activités cyclistes.
Parmi eux, Didier Malinge est chargé de tracer les circuits VTT. « Nous devons obtenir l’accord d’une vingtaine de propriétaires privés. Certains sont très conciliants et vont jusqu’à déplacer leurs animaux pour nous permettre le passage. Ce sont souvent les chemins les plus intéressants qui posent le plus de problèmes. Les vététistes les plus experts cherchent du relief. L’attrait est de sortir de l’ordinaire. »
Aucun problème de cohabitation entre les usagers n’est encore remonté au grand jour mais si c’était le cas, cela mettrait sans doute à mal la réputation d’un événement qui repose largement sur la convivialité et l’esprit familial. La Rando des saveurs se veut accessible à tous et devrait le devenir encore plus à l’avenir avec l’essor du VTT à assistance électrique. « Son usage se démocratise », constate Didier Malinge. « On en voit jusqu’à 4 ou 5 sur chacune de nos éditions récentes. » Dans le milieu, le discours des puristes anti-électrique cède lentement du terrain. « Certains y viennent parce qu’ils ont un ennui de santé, d’autres pour suivre les copains plus entraînés ou pour le confort. »
Mais quels que soient les engins, quelles que soient les embûches, la Rando des saveurs prospère avec bonheur en proposant des circuits adaptés à tous, offrant même des déviations plus ou moins techniques selon la forme ou l’expertise des randonneurs pédestres, cyclos et VTT.
« Nous aurons trois circuits VTT de 25, 45 et 65 km mais chacun pourra presque se composer son circuit à la carte avec des passages techniques », annonce Didier Malinge. Du côté des marcheurs, trois circuits de 9, 14 et 18 km seront proposés et les cyclos suivront une boucle d’environ 60 km. Selon les catégories, les randonneurs passeront par le château de Blanchecoudre (Breuil-Chaussée) et Sèvre Autruche (Courlay) et des ravitaillements gourmands sont prévus avec les Fruits de l’Orbrie (Clazay), la ferme de l’Hermitage (Chambroutet), Galettes du Bocage (Cirières) et Plaisirs du lait (Voulmentin).
Mais tous partiront et arriveront au lycée agricole des Sicaudières qui accueille depuis trois ans la Rando des saveurs. C’est là que sera servi le repas sur le thème de la viande. « Nous y sommes très bien accueillis », souligne Alain Gabard qui remercie tous les propriétaires et partenaires.

23ème Rando des saveurs :
Dimanche 29 septembre, au Campus des Sicaudières, à partir de 8 h.
Tarifs : 3 €/-12 ans, 6 €/adulte (1 VTT et lots divers à gagner) avec café-brioche à l’accueil, ravitaillements gourmands et assiette dégustation à l’arrivée.
Circuits : VTT (25, 45 et 65 km), cyclos (60 km) et pédestres (9, 14, 18 km). Inscriptions de 8 h à 10 h.
Renseignements : rando.des.saveurs@gmail.com
 
NR du 24/09/2019
 

Rentrée positive du cyclisme bocain

Innovation cette année avec la première course de draisienne pour les plus petits cyclistes amateurs encouragés comme il se doit.
© Photo NR
 
Le Bressuire activités cyclistes (BAC) en a pris l’habitude avant la rentrée scolaire. Le prix cycliste de Moulin-Jacquet est toujours un moment particulier pour les jeunes cyclistes. Cette épreuve mise en place sur les routes de Bressuire est synonyme de première sortie officielle.
Cette année, le club a innové en mettant en place une « compétition » de draisienne pour les plus petits. Les futurs cracks du vélo étaient peut-être au sein de ce peloton acclamé comme aux plus grandes heures du Tour de France par des parents, familles, amis et supporters très attentifs à l’évolution de ces cyclistes en herbe.
Double succès chez les adultes Cette nouveauté très appréciée a ensuite laissé la place aux épreuves plus classiques ouvertes à toutes les catégories de jeunes jusqu’aux adultes en pass cyclisme D1-D2 et D3-D4 qui fermaient la marche de cette journée basée essentiellement dans le secteur du Moulin-Jacquet. Le circuit de 7,5 km avait été concocté par l’équipe d’Alain Gabard, le président du BAC, qui veillait au bon déroulement des courses. A la maison, les affaires se sont plutôt bien passées pour les Bocains.
Dans les catégories de jeunes (36 partants), Timothé Berthonneau termine troisième en prélicenciés, Ryan Dejadins (2e) et Baptiste Body (5e) en pupilles alors qu’en benjamins Eliott Nauleau (3e) et Lenny Penot (4e) sont très bien placés dans une catégorie d’âge où le BAC était très représenté. En minimes, seul Esteban Nauleau (7e) était en lice, tandis qu’en cadets (24 coureurs) la victoire a échappé d’un souffle à Valérian Lajaunias (2e), battu sur le fil lors du sprint par le Florentais Lucas Mainguenaud dans une course où Valérian Magné finit cinquième.
Chez les grands, en D3-D4 (27 coureurs), le succès était au rendez-vous pour le Baciste David Ayrault, tout comme pour Antoine Berger en D1-D2 (24 coureurs). Ce dernier a d’ailleurs réglé le sprint de l’échappée devant son partenaire de club Jérôme Cogny, Bruno Nadal (4e) manquant de peu d’offrir un joli triplé au BAC lors de cette belle course.
 
NR du 05/09/2019
 
 

Le titre pour Alix

 
 
 
Alix Merceron (au centre), le nouveau champion départemental cadet.
© Photo NR
 
 
 
Les routes de Magné étaient empruntées par les coureurs de la Vienne et des Deux-Sèvres à l’occasion des championnats bi-départementaux de cyclisme. La moisson a été plutôt bonne pour le Bressuire activités cyclistes (BAC) qui est parvenu à accrocher une tunique à son palmarès. Le succès est venu par l’intermédiaire d’Alix Merceron qui termine troisième chez les cadets et premier Deux-Sévrien. Un nouveau titre pour ce jeune Bocain qui effectue un excellent début de saison.

NR du 13/05/2019
 
 

Le BAC ouvre la voie du handisport

 
 
De gauche à droite : Sébastien Guitard, Louis-Marie Poupin, Alain Gabard et Jérôme Motard. © Photo NR
 
 
 
 
Le club cycliste de Bressuire est le premier dans les Deux-Sèvres à s’affilier à la fédération française handisport.
Le Bressuire activités cyclistes (BAC) a ouvert une brèche mardi soir en devenant le premier club de cyclisme des Deux-Sèvres affilié à la fédération française handisport. Une nouveauté rendue possible par le biais de la mise en place d’une section spécifique initiée et dirigée par Jérôme Motard, et relayée sur le vélo par Louis-Marie Poupin. A 63 ans, cet habitant du Temple est le représentant nécessaire à la mise en route de cette entité, et il portera d’ailleurs fièrement le maillot lors de son périple Paris-Brest-Paris le 18 août.
Epanouissement physique « Quand on commence, c’est comme une drogue, a-t-il indiqué. Il faut mettre un pied dedans pour comprendre ce que c’est le handisport. » Une notion qui peut faire peur à certains, notamment par manque de connaissances sur le sujet. Sébastien Guitard, déjà auteur d’un double mandat et de retour aux affaires à la présidence du comité départemental handisport, sait la dédramatiser et surtout l’expliquer.
« Le sport est un bienfait pour l’épanouissement physique, pour gagner en autonomie, et j’ai cette envie de transmettre cette passion, a-t-il précisé. C’est primordial. Il était important de proposer des activités sur Bressuire, et de faire en sorte que le cyclisme soit le premier club affilié car il n’y en avait pas. Je suis très fier que ce projet soit concrétisé. Il y aura des temps forts à mettre en place pour faire découvrir l’activité, et pour faire en sorte que les gens apprennent à se connaître sur le territoire. Il faut désormais étudier les possibilités. »
“ Il y a un côté social ” Pour le BAC, cette évolution était importante, comme l’a confirmé Alain Gabard, son président, qui peut compter sur la profusion d’idées énoncées par Sébastien Guitard. « Nous sommes évidemment ouvert à toutes propositions pour pouvoir proposer des animations autour du handicap et du cyclisme. Nous avons la chance d’avoir un bel outil avec le vélodrome. Il y a aussi le côté social de l’association. Une sensibilisation au handicap est un point important pour tout le monde. »
Ce dernier point refera d’ailleurs surface l’année prochaine, en juin, dans le département avec le retour d’une traversée des Deux-Sèvres pour attirer l’attention sur ce qu’il peut se faire en la matière. Un gros travail de fond en perspective pour le comité 79 qui dispose désormais d’une antenne concrète et d’un relais dans le Nord. Reste à mettre tout ça en musique.
Contact et informations auprès de Jérôme Motard au 06.89.80.89.08.

à savoir
Le vélodrome pris pour cible !
Le vélodrome est au cœur du dispositif que le Bressuire activités cyclistes (BAC) souhaite mettre en place autour de son affiliation à la fédération handisport, mais il y a un gros problème ! En effet, depuis sa superbe réfection en 2014 avec la rénovation de l’ovale et de la mise en place d’une aire centrale dédiée à la sécurité routière, les dégradations ne cessent de venir pourrir la vie de la municipalité et du club qui ont en charge son entretien. Dernières trouvailles en date, un dépôt sauvage de matelas sur la piste ! Des déchets fréquents, mais qui exaspèrent très fortement. « C’est devenu totalement ingérable, a constaté Alain Gabard, le président du BAC. Ce sont des dégradations à répétition sur le site qui est en accès libre ». Faudra-t-il en venir à une fermeture de l’enceinte ? Difficile également dans ces conditions d’organiser la moindre épreuve officielle sachant que certains joints de la piste avaient eux aussi subi les foudres d’un vandalisme gratuit…
 
NR du 09/05/2019
 
 

De multiples podiums pour les cyclistes du BAC


 

Richard Tayles, vainqueur à La Pommeraye.
© Photo NR
 
 

 
 
Avant d’entamer un mois de mai chargé en terme de compétitions, la fin du mois d’avril a apporté encore quelques victoires et de jolis podiums aux pensionnaires du Bressuire activités cyclistes (BAC). Il y a notamment eu deux nouvelles victoires de Bruno Nadal, vainqueur à Saint-Varent, et Richard Tayles, récent lauréat sur les routes de La Pommeraye (Maine-et-Loire). A noter également la nouvelle deuxième place d’Alix Merceron à Vouneuil-sur-Vienne (Vienne), ainsi que celle d’Antoine Berger à Saint-Paul-en-Pareds (Vendée), sans oublier Gildas Duret, vice-champion départemental de la deuxième catégorie à Saint-Varent. Notons également quelques jolies performances comme la 9e place de Benjamin Pasquier à La Pommeraye et de Valérian Magnie à Vouneuil-sur-Vienne. Gérard Souchet échoue de peu au pied du podium (4e) à Verrière-en-Anjou (Maine-et-Loire). A Saint-Georges-les-Baillargeaux (Vienne), Nicolas Bonneau termine 13e et 3e du championnat départemental des troisième catégorie du 79.
Pour ce qui est des plus jeunes, l’école de cyclisme a elle aussi été performante du côté de La Meilleraie-Tillay (Vendée) avec une belle troisième place d’Esteban Nauleau en minimes. A Saivres, en cadets, Alix Merceron et Valérian Magnie terminent respectivement 5e et 9e. Deux très belles performances sont à mettre au crédit de Valérian Lajaunias qui monte pour la première fois de la saison sur le podium en terminant 3e de la course des cadets à Aixe-sur-Vienne (Haute-Vienne), et d’Antoine Berger qui était tout proche de la victoire sur une épreuve deuxième catégorie en terminant second sur le tour de Haute-Bigorre (Hautes-Pyrénées).
 
NR du 09/05/2019
 
 

Circuit du Bocage : Audidier s'impose

 
 
 
Le circuit du Bocage s’est déroulé ce dimanche dans des conditions météorologiques quasi idéales, la course ayant été épargnée par les précipitations.
Si le président du Bressuire Activités Cyclisme (BAC), Alain Gabard, espérait une participation plus importante eu égard à l’absence de courses concurrentes, ce dernier se réjouissait néanmoins du plateau présenté et du déroulement de cette nouvelle édition sur l’exigeant circuit du Bocage. Étienne Audurier (UV Limoges), David Babeau (VC Châtillonais) et Benjamin Leroyer (VC Verrois) sont les lauréats des trois courses proposées.
A noter les beaux accessits des Bressuirais Bruno Nadal (second en Pass D3/D4) et Jérôme Cogny (5e en PassD1/D2).
 
 
 

Les résultats

Course 2, 3, Juniors.
1. Audurier Étienne (UV Limoges) 2. Rapiteau Florian (US Saint Herblain) 3. Gachignard Thomas (SV Fontenaisienne)… 20. Duret Gildas (Bressuire Activités Cyclisme).
 
PC D3/D4.
1. Babeau David (VC Châtillonnais) 2. Nadal Bruno (Bressuire Activités Cyclisme) 3. Tayles Richard (Carte Journée)
 
PC D1/D2.
1. Leroyer Benjamin (VC Verrois) 2. Bruneliere Yannick (VC Maulevrier) 3. Hervé Philippe (VC Châtillonnais)
 
 
 
 

Le BAC en stage intensif au Pays Basque

Le stage se termine !
Nous sommes sur le retour, 4 jours de vélo avec des températures printanières et un magnifique soleil pour nous accompagner !
380 km parcourus avec 7200 mètres de dénivelé ! 11 cols au total pour les juniors/seniors.
310 km parcourus avec 6300 mètres de dénivelé ! 9 cols au total pour nos cadets.
Un très bon groupe homogène et une ambiance familiale.
Et maintenant, place aux compétitions et…. aux podiums !
homogène et l’ambiance familiale ont permis la bonne tenue de cette sortie de début de saison. Et maintenant, place aux compétitions et.... aux podiums !
 
 

 

Bressuire Activités Cyclisme 2019

 

Saison très correcte pour le BAC

Les organisations 2018 ont bien fonctionné et elles reviendront en 2019 avec notamment un circuit du Bocage plus précoce (10 mars) que d'habitude.
 
Le Bressuire Activités Cyclistes (BAC) a dressé le bilan de sa saison 2018 lors d’une assemblée générale qui a notamment mis en valeur les performances de ses jeunes routiers avec une équipe de cadets très prometteuse. Un résultat global très intéressant, comme l’a constaté Alain Gabard, président du club.
« Nous avons fait une année 2018 très correcte.Nous avons adhéré en cours d’année à la fédération handisport (suivie par Jérôme Motard) et, avec le concours des services techniques de la Ville et des bénévoles, nous avons désormais un superbe local. Les organisations habituelles ont bien fonctionné ce qui n’a malheureusement pas été le cas de la Randonnée des Saveurs qui a accueilli 1.031 participants. Le temps était exécrable et le résultat n’est pas à la hauteur de ce que l’on escomptait. Les familles ne se sont pas déplacées. »
Cette chute historique de 30 % marque un nombre record vers le bas de participants. Un debriefing et des idées devront être étudiées pour la prochaine édition qui reviendra en 2019 le dimanche 29 septembre. Le circuit du Bocage est, lui, avancé au 10 mars.
> Mémoire. La séance a débuté par une minute de silence en l’honneur de Damien Gellé, figure emblématique du club et du Bocage, disparu le jour même de  la Randonnée des Saveurs, une épreuve qu’il défendait chaque année.
> Effectifs. Ils sont stables à hauteur de 143 licenciés.
> FFCT. Le projet Vélo Loisir Détente 2019 dont ce sera la 14e édition aura lieu du 15 au 22 juin à Sare (Pyrénées-Atlantiques).
> Sur la route. Le BAC a enregistré 135 places dans les dix premiers (+25 par rapport à 2017), 44 places dans les cinq (+5), 31 podiums (+5) et 16 victoires (+2).
> Budget. De l’ordre de 87.000 € et presque à l’équilibre malgré la mauvaise Randonnée des Saveurs.
> Piste. Deux projets avec le record de l’heure des plus de 70 ans et une réunion de haut niveau autour de pointures de niveau national. Reste à sécuriser définitivement ce site trop souvent en proie à des dégradations.
> En 2019. Lotos (13 janvier et 6 octobre), stage montagne des coursiers (28 février au 3 mars), circuit du Bocage (10 mars), course jeunes (1er septembre), Randonnée des Saveurs (29 septembre), assemblée générale (22 novembre)…
 
NR du 14/12/2018
 

Au revoir et merci Damien

  Damien, tes amis cyclistes n’oublieront jamais ta sagesse, ta gentillesse, ton humour et surtout ton implication dans le club, plus encore ton immense investissement dans la Randonnée des Saveurs. Et quel clin d’œil tu nous a fait, en partant vers l’au-delà le jour même de son organisation.
   Nous te remercions, toi et Corinne, pour la leçon de courage que vous nous avez donné ces derniers mois en vous battant contre la maladie, un destin trop cruel avec un sentiment d’injustice. Du courage, c’est à nous qu’il va en falloir, et surtout à Corinne, Chloé et Jules pour accepter ton absence.
   Allez Damien, prépare-nous, comme tu sais si bien le faire, de beaux circuits tout Là-Haut pour que nous puissions nous y retrouver un jour

L'école de vélo est relancée.

L’école de vélo du BAC avec les minimes et cadets et quelques juniors/seniors.  © Photo NR
 
En ce mois de septembre ensoleillé, le Bressuire activités cyclistes (BAC) n’a pas manqué de remettre au goût du jour son école de vélo qui se réunit chaque mercredi.
Ce regroupement dépasse même le cadre des plus petits puisque chacun y est convié pour y trouver son groupe et son niveau. Les seniors sont avant tout présents pour s’entraîner mais ils sont là également pour transmettre leur expérience aux plus jeunes. Un travail intergénérationnel qui devrait, à terme, porter ses fruits. Une dizaine d’éducateurs sont présents tous les mercredis pour assurer les entraînements et la sécurité des enfants.
Des jeux d’adresse et différents exercices sont mis en place chaque mercredi selon l’âge et le niveau du groupe. Une alternance entre route, VTT et travail sur le vélodrome a également été instaurée pour travailler toutes les composantes du cyclisme. Les séances d’entraînement se déroulent tous les mercredis après-midi de 14 h 30 à 16 h 30. Les enfants sont accueillis dès l’âge de 6 ans avec trois séances gratuites afin de voir si cela convient à l’enfant.
La saison dernière avait été particulièrement réussie chez les jeunes avec plusieurs victoires pour Baptiste Body, Eliott Nauleau, Lenny Penot en école de vélo, Valérian Magnie en minimes et Valentin Menard chez les cadets. Le dernier succès en date, signé Alix Merceron, n’est d’ailleurs pas très éloigné puisqu’il s’est imposé à Bressuire en cadet début septembre.

NR du 22/0.9/2018
 

Le Prix de la ville bien suivi

 
 
Près de 160 coureurs sont venus sur les routes du Bocage bressuirais dimanche pour le prix de la ville.
© Photo NR
 
 

Dimanche, on ne pouvait pas manquer le prix cycliste de la Ville de Bressuire organisé par le Bressuire activités cyclistes (BAC) du côté de la rue du Moulin-Jacquet. Une affluence de près de 160 coureurs est venue sanctionner cette épreuve disputée sur un circuit de 7,5 km plus long que d’habitude.
Les plus petits sont ainsi venus côtoyer les plus grands du pass cyclisme sous un soleil très agréable pour la pratique du vélo. Et à la maison, le BAC a eu un comportement plutôt intéressant. Notons ainsi le succès dans l’épreuve reine (pass D1) de Jérôme Cogny. Sur les podiums, on retrouve également Jules Gellé (3e, junior), Eliott Nauleau (3e pupille) et Bruno Nadal (2e en pass D4). Au pied de ce podium, Baptiste Body (poussin) échoue de peu avec sa quatrième place, tout comme Valérian Magnie en minimes (6e).
Idéal pour le club organisateur qui mettra un terme à sa saison lors de l’assemblée générale déjà programmée le 23 novembre.
 
NR du 06/09/2018
 
 

Trois titres gagnés à la maison

 
 
 
Succès et titre départemental en deuxième catégorie pour Charly Launay.
© Photo NR
 

 
Les routes de Cirières étaient le cadre ce week-end du quatrième Grand Prix de Cirières sur un circuit de 7 km empruntant les trois bourgs très difficile et sélectif.
Et il y a du bon à connaître ces côtes quand on s’engage dans ce genre d’épreuve organisée par le Bressuire activités cyclistes (BAC) et le comité des fêtes de Cirières et chapeautée par le Comité départemental qui décernait ses titres 79 par la même occasion. Les locaux avaient donc ce petit avantage de connaître les pièges et ils n’ont pas failli pour ramener au final trois titres. Le premier était celui du local de l’étape Bruno Nadal sacré en pass cyclisme D4, tandis que Mickaël Gallou s’offrait les lauriers en pass cyclisme D3. Dans la catégorie D1, Jérôme Cogny a échoué de peu pour la plus haute marche du podium mais se classe second de sa catégorie et troisième au général.
Enfin, c’est Charly Launay qui a remporté la plus belle course de la journée. Bien aidé dans l’échappée par son partenaire de club Gildas Duret, il s’est imposé pour son troisième succès de la saison en deuxième série après Gourgé et Les Essarts. Un vrai festival des Bacistes à la maison devant un public acquis à leur cause sous un soleil de plomb.
 
NR du 01/06/208
 

Coup double pour Charly Launay

 
Vainqueur hier à Cirières, à deux pas de chez lui, Charly Launay a remporté sa troisième victoire de la saison et endossé du même coup le titre de champion départemental de 2e catégorie. © Photo NR
 
 
 
A quelques encablures du domicile familial cerizaiéen, Charly Launay a remporté hier après-midi la 4e édition du Grand Prix de Cirières, organisé par son club le Bressuire AC. « S’il y en a une que je voulais gagner, c’est bien celle-ci. Elle me tient à cœur, car c’est Alain Clochard qui organise. Et puis je suis là sur mes routes d’entraînement devant ma famille, mes amis », confiait radieux le lauréat qui signe là son troisième succès de la saison après ceux de Gourgé, en début de saison, puis des Essarts, en Vendée.
Neuf coureurs en tête après trente kilomètres Sur un circuit bosselé de 7 km à parcourir à quinze reprises, la sélection s’est rapidement opérée. D’un groupe de 16 coureurs partis en éclaireurs après seulement deux tours, neuf d’entre-eux s’en extirpent définitivement après à peine trente kilomètres de course. Parmi eux, on trouve donc Charly Launay, son camarade de club Gildas Duret, le Thouarsais Erwan Despeignes, les Viennois Cardineau (Naintré), Roth (Poitiers) et Eprinchard (Vivonne) mais aussi Beranger (VS Valletais), Bretin (Arcachon) et Bauchaud (La Rochefoucauld).
Les neuf fuyards augmentent régulièrement leur avance sur un groupe de cinq poursuivants (Gourjault, Hervé, Airaud, Hamon et Desnoyer) et sur un peloton, définitivement largué, auquel ils prendront un tour en fin de course. A trois tours de l’arrivée, Despeignes, Duret, Cardineau et Beranger prennent une dizaine de secondes à leurs camarades d’échappée. Launay et Eprinchard réussissent à boucher le trou. La gagne va alors se jouer entre ses six coureurs. Dans le faux plat d’arrivée, Launay fait parler sa pointe de vitesse et s’impose donc devant Eprinchard, Cardineau et le Thouarsais Despeignes. « Je suis déçu car j’aurais bien aimé ramener le titre au club, soulignait ce dernier. Je n’ai pourtant pas démérité. J’ai poussé les bressuirais dans leurs derniers retranchements. Ils ont attaqué une bonne dizaine de fois dans le dernier tour. J’ai répondu à chaque fois. C’est la fraîcheur qui a parlé. Ils ont bien joué. Vu la saison qu’il fait, Charly la mérite amplement », félicitait-il. « On a fait une belle course d’équipe. Sans Gildas (Duret), je n’aurai pas gagné », saluait Charly Launay qui devient donc champion départemental de 2e catégorie. Mathieu Gourjault (PSF), Philippe Hervé (Châtillon), Alexandre Dettling (St Maixent), Mickaël Gallou (BAC) et Bruno Nadal (BAC) sont également titrés.
 
NR du 28/05/2018
----------
Les champions départementaux :
  • 2ème catégorie : C. Launay (Bressuire AC)
  • 3ème catégorie : M. Gourjault (PSF Niort)
  • PC-D1 : P. Hervé (VC Châtillon)
  • PC-D2 : A. Detling (VC St Maixent)
  • PC-D3 : M. Gallou (Bressuire AC)
  • PC-D4 : B. Nadal (Bressuire AC)
 
 
Charly Launay, vainqueur sur les routes deux-sévriennes ce week-end. © Photo NR
 


Engagé sur les routes deux-sévriennes, le Bressuire activités cyclistes (BAC) s’est montré à son avantage avec la belle performance de Charly Launay.
Troisième à Saint-Laurs, puis quinzième à La Chapelle-Thireuil, ces deux résultats lui ont permis de remporter le Challenge André Desbordes mis en jeu à l’issue de ces deux épreuves.
Pour ce qui est des écoles de vélo, Lenny Pénot a quant à lui obtenu une deuxième place à Saint-Germain-sur-Moine.
 
NR du 04/05/2018
 
 

Le vélodrome reprend du service

Les pistards sont de retour sur le vélodrome de Bressuire. © Photo NR

Avec l’arrivée des beaux jours, le cyclisme reprend de l’air à Bressuire. La cité bocaine est en effet dotée de l’unique vélodrome des Deux-Sèvres et entend bien l’utiliser au maximum.
C’est pourquoi les entraînements spécifiques sur piste ont repris au Bressuire activités cyclistes avec des séances programmées les mardis et jeudi. L’encadrement est assuré par Damien Berthonneau qui nettoie également cette piste avant tout entraînement pour faciliter le travail et la circulation en toute sécurité sur l’ovale.
Pour inciter les jeunes à découvrir le cyclisme sur piste, le club a investi dans un vélo piste supplémentaire.
 
NR du 26/04/208
 
 

Plus de cent coureurs au départ

Belle réussite pour la nouvelle édition du circuit du Bocage à Bressuire.
© Photo NR
Le circuit du Bocage était bien ensoleillé sur Bressuire et les cyclistes amateurs ne s’y sont pas trompés avec une centaine d’engagés sur les trois courses proposées par le Bressuire activités cyclistes (BAC). Une belle affluence sur un tracé de 13,5 km toujours aussi sélectif, mais qui n’a pas permis aux coureurs locaux de monter sur la boîte.
Le podium s’est dérobé de peu pour Damien Berthonneau, qui a réalisé le meilleur classement du BAC sur ses terres avec une quatrième place dans l’épreuve D1-D2. Partie remise pour le club qui organisera le championnat départemental seniors le dimanche 27 mai prochain à Cirières avec la ferme intention de remporter les lauriers.

NR du 23/04/2018
 

Le BAC dans les Pyrénées

Le groupe du Bressuire AC présent sur ce stage montagnard. © Photo NR

Le Bressuire activités cyclistes (BAC) en a pris l’habitude, avant le lancement de la saison et le cru 2018, il n’a pas dérogé à la règle. Ils étaient ainsi quinze coureurs du club, dont cinq cadets, à se rendre dans le Pyrénées basques (près de Biarritz) pour braver l’altitude et les forts dénivelés et parfaire leur condition en vue des premières épreuves sur route. Au total 347 kilomètres en quatre jours pour les plus grands sous un beau soleil mais des températures matinales bien fraîches qui n’ont pas refroidi les ardeurs des Bocains. Ceux-ci attendent avec impatience les premiers coups de pédales officiels.
 
NR du 06/07/2018
 
 

Charly Launay avec la manière à Gourgé

Charly Launay sur la ligne d’arrivée de Gourgé loin devant ses adversaires.
© (Photo Cor. NR, L. B.)
 
Un peu resté sur sa faim l’an dernier avec une deuxième place, le coureur du Bressuire Activité Cyclisme s’est rattrapé cette année. En effet, battu l’année dernière par Jérémy Bellicaud, Launay avait une revanche à prendre. Malheureusement, le vainqueur de l’année dernière n’était pas présent. Et pour cause, la course de Gourgé est un gage de qualité, car les vainqueurs des deux dernières éditions ont aujourd’hui atteint un niveau trop important pour participer à la compétition.
On pense notamment à Valentin Ferron, vainqueur à Gourgé il y a deux ans qui est aujourd’hui en passe de devenir professionel et qui court pour l’équipe Vendée U. Le président du Vélo Club Châtillonais, Jeannick Daubigne, s’enorgueillit de cela et souligne la difficulté du parcours : « C’est un circuit très sélectif, avec la grande côte de l’arrivée et un long faux plat, il faut s’accrocher ».
Les coureurs sont venus en nombre à Gourgé ce week-end, entre 140 et 150 cyclistes se sont affrontés dans différentes catégories. Ce n’était rien d’autre que la 19e édition du prix André Découx, en l’honneur du fondateur du Vélo Club Châtillonais. Anne-Marie Découx a par ailleurs pu assister à la manifestation en donnant le départ de la course. 
Du côté des coureurs de Châtillon, on note la belle performance sur la course départementale 1 et 2. Puisque deux coureurs du club se retrouvent sur le podium, il s’agit de Cyril Guyonnaud premier et de son cousin Adrien Marteau, troisième. Pour Guyonnaud, l’ancien coureur de première catégorie (un niveau en dessous du niveau professionnel) cette victoire a un goût particulier : « Tout s’est joué sur la dernière boucle où j’ai réussi à décrocher. Puis c’est une victoire en famille, avec mon cousin, ça fait plaisir ». 
Jeannick Daubigne impressionné par les coureurs rajoute : « Il y a du costaud aujourd’hui ». Le grand vainqueur du jour Charly Launay l’a montré en s’imposant sans encombres. A peine essoufflé par sa victoire avec plus d’une minute d’avance il commente : « J’ai attaqué à trois tours de l’arrivée, il restait encore vingt bornes, mais l’année dernière j’avais fait ça et j’aime bien rouler dur. On était nombreux, en attaquant je pensais emmener deux ou trois gars, mais ça n’a pas suivi donc j’avais juste à maintenir mon avance. Je suis content, c’est une belle course et dans le comité des Deux-Sèvres, ça fait toujours plaisir ».

NR du 05/03/2018

 

Le BAC tourné vers ses jeunes

Les jeunes du Bressuire AC ont été mis à l’honneur avant une saison au cours de laquelle le club attend beaucoup d’eux, dans une équipe de cadets prometteurs. (photo NR)

La saison de cross a commencé. Mais pour la plupart des sportifs, c’est l’heure de dresser les bilans de la saison écoulée et de commencer la préparation pour la prochaine saison de route.
Pour le Bressuire activités cyclistes (BAC), 2017 a été balayée lors de l’assemblée générale à la salle des fêtes de Saint-Porchaire, avec un bilan plutôt mitigé, notamment chez les seniors, comme l’a expliqué Alain Gabard, le président du club : « Il faut reconnaître que le bilan est moyen cette année pour les coureurs de deuxième catégorie. C’est correct, mais sans plus ! Il y a de moins en moins de courses organisées et la grandeur de la région Nouvelle-Aquitaine pose des problèmes. C’est plus compliqué et cela contribue à la démotivation des coureurs qui vont se concentrer sur d’autres choses que le cyclisme. Malgré tout, l’année a été très encourageante chez les minimes et cadets où nous avons trois jeunes – Valentin Ménard, Alexis Merceron et Benjamin Pasquier – avec un fort potentiel, ce qui devrait nous permettre d’avoir une belle équipe chez les cadets l’an prochain. »
Licences. Elles stagnent à hauteur de 148 pour la saison 2018.
École de vélo. Elle fonctionne toujours parfaitement avec entre trente et quarante enfants présents chaque mercredi sous la houlette de Damien Berthonneau et d’une dizaine de bénévoles pour l’encadrement.
En chiffres. La saison 2017 du BAC, c’est 14 victoires, 26 podiums, 39 places dans les cinq premiers et 110 dans les dix premiers.
Handisport. A la suite de la modification de ses statuts, le BAC va pouvoir s’ouvrir début 2018 au handisport.
Remerciements. A près de 80 ans, Claude Drapeau, présent au BAC depuis 1981, a été chaleureusement remercié au terme d’une saison où il va prendre du recul en n’étant plus dirigeant, mais simplement adhérent.
Dates 2018 à retenir. Galette des rois (7 janvier), lotos (4 février et 14 octobre), journée coursier FFC (11 février), brochure (25 février), stage montagne au Pays Basque (du 22 au 25 février), stage piste jeunes (avril), circuit du Bocage (15 avril), courses à Cirières (27 mai), réunion sur piste (2 juin), randonnée des saveurs (23 septembre).
 
NR du 30/11/2017
 

Un goût de triomphe pour la Rando des Saveurs

Haies, vergers, champs et bosquets ont ponctué les nouveaux circuits mis sur pied par le Bressuire activité cycliste.
 
Pour sa 21 e édition, la Randonnée des saveurs n’a pas épargné ses organisateurs. Mais le succès de cette nouvelle mouture n’en est que plus savoureux.
Alain Gabard ne boudait pas son bonheur, hier matin, alors que les inscriptions à la 21e Randonnée des saveurs battaient son plein au campus des Sicaudières. « Je suis heureux que nous soyons parvenus à organiser cette Rando des saveurs étant donné les circonstances. »
Et le président du Bressuire activités cycliste d'énumérer les embûches dont le club a triomphé. D'abord, c'est Damien Gellé qui a souhaité passer la main avant d'apprendre que des ennuis de santé l'empêcheraient même d'accompagner à distance l'organisation. Puis le vice-président du club, Alain Bazin, est décédé. Et enfin Alain Gabard lui-même a été hospitalisé dans l'été. « Nous devions remettre le dossier administratif le 23 août et j'ai pu le remettre le 12 août. Dans l'intervalle, les équipes que nous avions mises en place ont continué d'avancer. »
Retour aux saveurs
Finalement, ce sont environ 80 bénévoles qui encadraient hier les1.461 participants (992 marcheurs, 385 vététistes et 84 cyclos) à cette 21e édition de la Rando des saveurs nouvelle recette. « Nous sentions que nous étions au bout de l'ancienne formule », reconnaît Alain Gabard. « Avec la crise, les participants ne pouvaient plus payer les mêmes droits d'inscription, ce qui les avait conduits à diminuer leur participation au repas et nous avions dû diminuer la qualité des ravitaillements. Nous faisions fausse route. »
Changement de cap donc. C'est armés du catalogue des produits du terroir que les organisateurs ont mis sur pied les tout nouveaux circuits VTT, cyclotouristes et pédestres. A chaque ravitaillement, les marcheurs découvraient fromage, saucisses, agneau du Poitou-Charentes, cannelés et yaourts made in Bocage. « Le but, c'est que les participants n'aient pas à préparer de repas en sortant de la Rando. »
Dominique Guinefoleau
 

Valentin Ménard dans son jardin.

Chez les pupilles le Saumurois Soan Ruesche s'est imposé en solitaire devant un certain Maxence Chavanel, le fils de Sylvain, qui était d'ailleurs au bord de la route pour l'encourager.

C'est du côté des routes de Saint-Sauveur et du centre équestre de Bressuire que le Prix des jeunes cyclistes organisé par le Bressuire activités cyclistes (BAC) s'est tenu ce dimanche avec une belle participation, que ce soit du côté des écoles de vélo, des minimes ou des cadets où les différents pelotons étaient conséquents. Plus d'une centaine de jeunes étaient ainsi en lice dans leur catégorie pour s'élancer sur le circuit de 4,300 km assez roulant, mais qui offrait un grand faux-plat faisant mal aux jambes et ramenant vers la ligne d'arrivée. Une difficulté à appréhender pour tout le monde, et après les plus petits de l'école de vélo, c'était au tour des minimes et cadets de partir pour respectivement huit et quinze tours.
Chez les minimes, les coureurs de Civray ont fait la loi en plaçant deux de leurs coureurs sur le podium. La victoire est d'ailleurs revenue à l'un d'entre eux, Fabien Potet, qui devançait le local Alix Merceron intercalé sur la deuxième marche juste devant l'autre Civraisien Louis Lepeculier. Une belle performance malgré tout pour le Bocain. Dans l'épreuve reine, son partenaire de club, Valentin Ménard, avait une petite pancarte dans le dos que ses adversaires auraient bien voulu faire tomber. Il s'y sont d'ailleurs mis à plusieurs, que ce soit les pensionnaires de Civray, Rochefort, Naintré ou Andrezé. Mais voilà, sur un tracé que le Bressuirais connaissait parfaitement, il en fallait plus pour le dissuader d'aller inscrire son nom au palmarès de « son » épreuve. C'est donc en costaud qu'il s'est offert les bouquets du vainqueur devant le Naintréen Antonin Engeammes, et l'Andrézien Maxime Supiot. Tout ce petit monde va désormais pouvoir prendre un peu de repos puisque l'heure de la fin de saison a sonné pour ce qui était, pour certains, la première sortie officielle sous les couleurs de leur club.
Les classements
> Poussins (1 tour): 1. Matéo André (VC Châtillon); 2. Yann Sauzeau (Poitiers)> Pupilles (2 tours): 1. Soan Ruesche (Saumur); 2. Maxence Chavanel (Châtellerault)> Benjamins (3 tours): 1. Alexandre papin (Saint-Léger); 2. Émilien Bretaudeau (Andrezé)… > Minimes (8 tours): 1. Fabien Potet (Civray); 2. Alix Merceron (Bressuire AC); 3. Louis Lepeculier (Civray); 4. Théo Moreau (VC Châtillon); 5. Dorian Soulard (Angers)> Cadets (15 tours): 1. Valentin Ménard (Bressuire AC); 2. Antonin Engeammes (Naintré); 3. Maxime Supiot (Andrezé); 4. Brice Bouillac (Naintré); 5. Cédric Bessaguet (Rochefort)

NR du 04/09/2017
 
 

Bellicaud devance un valeureux Charly Launay

 
Le malheureux Hugo Cante (Cycle Poitevin) qui abandonnera à 5 km de l'arrivée, mène l'échappée finale devant le Bressuirais Charly Launay et le jeune Charentais Jérémy Bellicaud. - (Photo cor. NR, Pierre Toucheteau)
 

Ce 18e Prix André Decoux a connu une belle participation suite aux annulations de plusieurs courses régionales. Ils étaient 92 au départ des catégories 2, 3 et juniors et 70 en "Pass-Cyclisme". Après un premier tour sous un déluge de pluie et de vent, la course connaîtra une accalmie ensoleillée jusqu'à deux tours de la fin.
Les premiers à mettre le nez à la fenêtre sont deux licenciés bressuirais, Charly Launay et William Huguet, accompagnés de l'Ouzbek du Cycle Poitevin Nikita Abramov et du Chatelleraudais Morgan Gaschard. Très vite, le peloton se scinde en deux parties.
Alors que le junior Tom Mainguenaud (PSF), victime d'une crevaison, voit ses chances s'envoler, un regroupement s'opère à mi-course mais Launay va de nouveau se porter en tête en compagnie d'Hugo Cante (Cycle Poitevin) qui a énormément animé l'épreuve et un tout jeune licencié (18 ans) de l'Angoulême VC, Jérémy Bellicaud.
A trois tours de la fin, le jeune Charentais subit la coalition de ses compagnons d'échappée, mais bénéficie d'une crevaison de Cante dans le dernier tour et à l'énergie, réussi à règler Charly Launay dans la côte finale.
Jérémy Bellicaud :« C'est ma première victoire de la saison, ma forme se confirme et j'engrange des points pour monter en 1ere catégorie. Je n'ai pas 19 ans (en juin prochain), mes compagnons d'échappée ne m'ont pas fait de cadeau car j'étais cuit à trois tours de l'arrivée. J'ai réussi à garder leur cadence puis Cante a crevé et j'ai décroché Launay dans l'ultime montée. »
Classements : 1. Jérémy Bellicaud (Angoulême Vélo Club) ; 2. Charly Launay (Bressuire Activités Cyclisme) ; 3. Corentin Bertrand (Cycle Amical Civraisien) ; 4.Gildas Duret (Bressuire AC) ; 5. Morgan Gaschard (Avenir Cycliste Chatelleraudais) ; 6. Stellio Souffache (Team Anjou 49) ; 7. Bertrand Chavanel (Vélo Club Pornichet) ; 8. Guillaume Cauty (Bressuire AC) ; 9. Cyrille Chambon (Team Anjou 49) ; 10. Gaëtan Bouchery (VC Charente Océan)... PC : 1. Jean-Baptiste Nivelle (UCC Vivonne) ; PC2 : 1. David Ferron (UV Poitiers ; PC3 : 1.Romain Robineau (VC Chatillonnais) ; PC4 : Patrice Benoit (VC Thouars).

NR du 06/03/06
 

Un BAC ambitieux en 2017

La préparation hivernale n'est pas encore achevée pour les pensionnaires du Bressuire activités cyclistes (BAC). Ils continuent à peaufiner leur condition physique avant d'entamer une saison 2017 qui s'annonce plutôt intéressante. En effet, le club du Bocage va pouvoir compter cette année sur les arrivées de Charly Launay, qui revient dans sa zone géographique d'origine, ainsi que sur les renforts de neuf coureurs en catégorie pass cyclisme, issus du Vélo club de la Sèvre voisin qui a été mis en sommeil.
Après plusieurs saisons passées à la Vélophile Naintréenne, Charly Launay, formé au VC Sèvre, était depuis deux saisons dans les rangs de l'équipe POC Côte de Lumière où il a notamment fini cinquième de la Suisse Vendéenne et sixième du critérium Nant'Est en 2016. Il sera le chef de file naturel d'une formation où il retrouvera son frère, Kévin, ainsi que Gildas Duret et William Huguet. Avec quatre coureurs de deuxième catégorie, le BAC entend se faire une place sur les podiums, et a travaillé sur la cohésion de groupe le week-end dernier avec une sortie matinale commune entre juniors et seniors de 100 km avant d'établir le programme des courses de l'année.
Objectif Bocage
« Un stage est prévu du 22 au 26 février au Pays Basque, mais les coureurs de deuxième catégorie seront d'abord engagés sur la cinquième épreuve du circuit des Plages vendéennes le samedi 18 février à Challans, précise Franck Malinge, membre du BAC. La saison débutera réellement le dimanche 5 mars à Gourgé, sachant que nous organisons le Circuit du Bocage à Bressuire le dimanche 9 avril, et que cela constituera un objectif majeur pour nos coureurs, sans oublier la course de Cirières le dimanche 28 mai. »
Le BAC ne va pas se cantonner sur des courses d'un jour. Il sera engagé notamment sur le Tour des Ecureuils dans les Landes où deux jours d'épreuve sont au menu. Les coureurs de deuxième catégorie encadreront également les juniors comme Antoine Berger qui sont « des garçons dont nous attendons des résultats probants en 2017, ajoute-t-il. Dans les catégories inféreures, certains coureurs vont certainement émerger, sachant que notre école de vélo a enregistré plusieurs nouveaux licenciés ».
Entre effectif issu du Bocage et formation de ses jeunes, la marque de fabrique du BAC est bien imprégnée dans cette version 2017 d'une équipe qui fera tout
pour montrer ses couleurs sur les routes régionales.
 
NR du 09/02/2017

Valentin a de l'avenir

Valentin Ménard lors de sa victoire à La Chapelle-Thireuil.
 
C'est incontestablement l'homme en forme du Bressuire activités cyclistes (BAC) de ce début de saison. Le jeune Valentin Ménard (13 ans, minime) vient de s'offrir son premier bouquet de vainqueur sur les routes de La Chapelle-Thireuil.
Un succès qui vient couronner un palmarès déjà conséquent cette année puisqu'il avait obtenu la quatrième place au championnat bi départemental avec la Vienne, mais monte sur la deuxième marche pour les coureurs du 79. Un vice-champion des Deux-Sèvres qui a aussi terminé troisième à Chemillé et Cholet et quatrième à Pont-Saint-Martin, Châtillon et Saint-Maixent.
« Valentin est un jeune prometteur, souligne son entraîneur, Damien Berthonneau. Cependant, il n'est que minime et doit grandir et continuer sa progression tranquillement sans se prendre la tête. Quand d'autres coureurs évolués par leur physique obtiennent de bons résultats en minimes et disparaissent petit à petit des podiums, Valentin, lui, a une grosse marge de progression dans les années à venir. Les choses sérieuses pourront commencer pour lui dans les saisons cadets. Toujours motivé tout au long de la saison, il est de plus en plus à l'écoute des éducateurs qui sont là pour le faire progresser sans pour autant le griller ! Il doit continuer ainsi à s'amuser sur le vélo et le reste suivra. Il mérite d'aller chercher une victoire ».
C'est chose faite et les nombreuses échéances à venir devraient lui permettre de gravir encore un peu les échelons sans perdre cette philosophie de base qui est de prendre du plaisir avant de viser les résultats. C'est certainement la clé de sa progression et de sa réussite actuelles qui devrait le mener vers les épreuves nationales chez les cadets dès la saison prochaine.
En attendant, il y a d'autres lauriers à glaner en minimes en 2016 avec pourquoi pas une participation au trophée de France jeune cycliste.

NR du 12/05/2016

Valentin Ménard vainqueur à la Chapelle-Thireuil

 Après de nombreuses places d'honneur, Valentin Ménard s'impose avec brio à la Chapelle-Thireuil (42 engagés) devançant Titouan Pineau (St Gilles Croix de Vie) et Adrien Billet (VC Challandais) .
Cette épreuve organisée par le VC Pays Châtaigneraie compte pour le "challenge Intermarché".
Bravo Valentin.
 

Une partie des licenciés 2015 avant la galette des rois

 

Le BAC récompensé au Challenge Vélo-Cité 2015


Le comité départemental de cyclisme FFC des Deux-Sèvres, en partenariat avec Vélo-Cité, a organisé tout au long de la saison 2015, deux challenges départementaux.
Le premier destiné aux écoles de cyclisme comportait trois épreuves et a rassemblé 57 jeunes, de 7 à 14 ans venant de différents clubs du département.
Le deuxième, avec 14 épreuves, rassemblait la catégorie « Pass-Cyclisme », autrement-dit les cyclo-sportifs FFC, là aussi, les coureurs deux-sèvriens au nombre de 81, ont répondu présent.
La remise des récompenses s’est déroulée chez notre partenaire, le magasin Vélo-Cité de Bressuire.
Devant le succès rencontré, ces challenges devraient être reconduits en 2016.
                                                                                                                _______

Les récompensés du « Challenge EV » 2015
Poussins :
1. Eliott NAULEAU (Bressuire AC)
2. Leny PENOT (Bressuire AC)
3. et 1er première année : Charly TOUCHARD (Bressuire AC)
Pupilles
1. et 1er première année : Charly RABY (PSF Niort)
2. Estéban NAULEAU (Bressuire AC)
3. Sullivan GABORIT (VC Châtillon)
1ère féminine : Angèle JOS
Benjamins
1. et 1er première année : Lucas MAINGUENAUD (PSF Niort)
2. et première féminine : Coline RABY (PSF Niort)
3. Valérian LAJAUNIAS (Bressuire AC)
Minimes
1. et 1er première année : Valentin MENARD (Bressuire AC)
2. Oliver AITKEN-WHITMORE (PSF Niort)
3. Mathéo GAILLARD (UC Niort)
Clubs
1. PSF NIORT
2. BRESSUIRE AC
3. UC NIORT
Les récompensés du « Challenge Pass-Cyclisme » 2015
• D1 : 1er Mickaël AIRAUD (Vélo Club Thouarsais)
• D2 : 1er Alain GARAUD (PSF Niort)
• D3 : 1er Medhy DENECHERE (Bressuire Activités Cyclistes)
• D4 : 1er Patrice BENOIT (Vélo Club Thouarsais)

Trophée régional des écoles de cyclisme

  Après avoir terminé 5ème de la course des benjamins du challenge régional route qui a eu lieu le 18 mai à Montlieu-la-Garde, Valentin MENARD améliore encore sa performance en terminant 3ème du Trophée Régional qui s'est déroulé le 29 mai à Cenon-sur-Vienne, la 2ème place revenant à Valentin POINT du VC Thouars.
 Rappelons que ce Trophée comportait 3 épreuves (vitesse, cyclo-cross et route).
   Cette compétition a rassemblé 163 participants.
   Bravo aux deux Valentins.


 

Michel Chavanel remettant la labellisation à Alain Gabard

 

Les bressuirais à l'honneur

Damien : "champion départemental PC D1"

Et c'est reparti pour un tour !


Après douze ans d’abstinence, le vélodrome de Bressuire, unique outil de ce genre en Deux-Sèvres, s’est remis à tourner. Comme une deuxième jeunesse.

 Douze ans. C'est le temps qu'il a fallu attendre pour assister de nouveau à une réunion sur piste sur le vélodrome de Bressuire. Un trop long bail qui a pris fin samedi. Un bonheur pour les amateurs de cyclisme sur l'ovale rénové qui est l'unique outil de ce genre dans notre département. Mais que le chemin fut long pour en arriver là.
 « C'est tout à la fois une satisfaction personnelle et pour le club,analyseAlain Gabard, le président du Bressuire activités et cheville ouvrière du projet en compagnie de Jean-Pierre Billeau. Il n'y avait pas eu de réunion ici depuis 2003, et aujourd'hui on redémarre crescendo. Nous ferons certainement une autre réunion en septembre après la saison estivale sur route, sachant qu'il y a toujours les entraînements chaque mardi. Ensuite, nous l'ouvrirons le jeudi et le samedi, mais on ne peut pas tout faire d'un seul coup. On y va progressivement, sachant qu'il y a aussi eu un stage lors des dernières vacances. »
Il y avait pourtant des chances minimes d'aboutir au projet
Un renouveau qui n'était pourtant pas gagné d'avance tant la piste était en mauvais état. Mais la volonté et l'abnégation pour monter un dossier financier complexe avec pour point central le surfaçage du béton et la création d'une piste de sécurité routière centrale a permis de mener à bien ce projet lancé en 2010 et concrétisé en 2014.
 « Au départ, on ne se donnait que 10 % de chance de réussir, ajoute Alain Gabard. C'est le seul vélodrome du département et il aurait été dommage de ne pas pouvoir le rénover. C'est passé au bon moment, et je ne suis pas sûr, si on représentait le projet maintenant, qu'il verrait le jour. On compte refaire le championnat régional d'ici deux ou trois ans. » En revanche, pas de record de l'heure des + 70 ans comme prévu, la Fédération réclamant 2.500 € pour l'organiser ! Ce n'est que partie remise pour cette piste flambant neuve. Un superbe outil à faire vivre au cours de sa deuxième jeunesse.

NR du 28/05/2015
 

Laurent Jalabert de passage en toute simplicité

Laurent Jalabert, disponible et chaleureux, a rencontré de très nombreux fans à Vélo-cité.
Photo Le Courrier de l'Ouest


Laurent Jalabert, ancien n°1 mondial et notamment vainqueur du Tour d’Espagne, est de passage jusqu’à ce samedi soir à Bressuire. Ce vendredi, il se trouvait dans le nouveau magasin « Vélo-cité », tout juste aménagé route de Poitiers, avant de prendre part ce samedi au 3e ouvre-boîtes de l’association Déparp.
"La popularité, je l’ai surtout acquise les deux dernières années de ma carrière, avec ces maillots de meilleur grimpeur du Tour de France. Je les ai gagnés au panache, en attaquant. Je ne calculais pas", explique-t-il.
Aujourd'hui encore, "je roule deux ou trois fois par semaine, depuis le Tour. Mais depuis mon grave accident l’an dernier, ce n’est plus comme avant. Je ressens une réelle appréhension sur la route. J’ai toujours l’impression qu’on ne me voit pas. Je porte toujours une tenue fluo et je suis éclairé. Les sensations ne sont plus les mêmes. Mais bon, bien énervé, je fais encore 35-36 km/h de moyenne sur cent bornes."

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Pour un accès direct à la page, cliquez sur un des liens ci-dessous :
Pour consulter les news, cliquez sur l'onglet "Actualités du cyclisme en Deux-Sèvres et NA" cette page est régulièrement mise à jour.

























03/09/2018, Photos courses de Bressuire du dimanche 2 septembre :

03/09/2018, Résultats courses Bressuire du dimanche 2 septembre :















19/03/2018, Classement challenge Voeckler de La Tardière.