Interview de notre nouveau président : Nicolas Gourdon

Interview de notre nouveau président : Nicolas Gourdon
😜

🏁Bonjour Nicolas, peux-tu te présenter ?
▶️ J’ai 48 ans, je suis marié et j’ai deux enfants de 20 ans et 18 ans. Après une reconversion professionnelle, je suis analyste développeur depuis 3 ans et je travaille chez Bressuire Informatique.
🏁Depuis combien de temps fais-tu du vélo?
▶️ J’ai toujours adoré le vélo, je roulais beaucoup tout seul en vélo route avant d’intégrer le club de la Forêt sur Sèvres dans la section VTT en 1999. Puis je suis revenu à la route en 2014 quand j'ai intégré le BAC.
🏁Quelle vision as-tu du bac ?
▶️ Le BAC a des valeurs qui comptent beaucoup pour moi. C’est la bonne humeur et la solidarité. Les anciens apportent des conseils et soutiennent les jeunes, et les jeunes sont là pour aider les anciens quand ils sont en difficultés. Il faut garder cet esprit. Par témoignage de cyclistes qui viennent d’autres clubs, cet esprit est rarement présent dans les autres clubs.
Cette ambiance fait aussi qu’il y a des résultats dans les courses et aussi grâce au travail de Damien bien sûr.
🏁Pourquoi as-tu voulu prendre la présidence du club ?
▶️J’ai pris la présidence du club pour remplacer Alain Gabard qui désirait arrêter. J’ai accepté de prendre ce rôle car il y a une bonne équipe dans le bureau avec beaucoup d’idées. Et bien sûr, Alain me transmet la présidence petit à petit, il est toujours là quand j’ai besoin.
🏁Quels projets et/ou actions veux-tu lancer ?
▶️ La demande qui ressort le plus des licenciés est d’avoir plus d’informations sur la vie du club. C’est ce qui est en train de se faire. Nous avons commencé par un compte rendu des réunions du bureau.
La commission communication va apporter beaucoup là-dessus car il y a beaucoup d’idées de leur part.
Mais mon plus grand désir dans les mois à venir, c’est la communication vers l’extérieur à l’aide des médias, sur les activités du BAC, les courses et j’aimerais, si les médias me suivent, communiquer sur la sécurité et la bienveillance entre cyclistes et automobilistes.
Et bien sûr, j’aimerais, avec la commission Loisirs et Originalité, apporter encore plus de convivialité au niveau du club.
🏁Quel est ton coureur pro préféré ?
▶️ Mon coureur actuel préféré est Romain Bardet et j’ai aussi une admiration pour la carrière de Jean Christophe Perrault. Ce sont des coureurs offensifs qui se battent jusqu’au bout. Et au niveau féminin, Pauline Ferrand-Prévot a une carrière exceptionnelle.
🏁Une course mythique à laquelle tu aurais aimé participer ou même gagner ?
▶️ Si j’en avais eu les moyens, la course la plus emblématique pour moi est le Tour de France. Pour les courses d’un jour, le Paris Roubaix est une course de guerrier, surtout dans les conditions de 2021.
😜MERCI NICOLAS😜

Le BAC labellisé

Le BAC labellisé
 

listes des engagÉs ET RÉSULTATS
circuit du bocage - 27/03/2022

 

Circuit du Bocage, le parcours

Circuit du Bocage, le parcours

Circuit du Bocage, le départ et l'arrivée

Circuit du Bocage, le départ et l'arrivée

Circuit du Bocage - Souvenir Gérard Benetreau

BAC_Affiche_Circuit du bocage
20200908_115326
 

Les Bressuirais ont tout fait pour s’adapter

Les Bressuirais ont tout fait pour s’adapter
Pour le moment, c’est du travail sur la piste qui attend les cyclistes du Bac… en attendant de revenir sur la route. © (Photo cor. NR)
 
Ce n’est que depuis le 13 mai que les cyclistes bressuirais ont renoué – mais pas entièrement – avec leur discipline, notamment sur le vélodrome. « Au départ, il fallait respecter 10 m entre les coureurs ce qui n’était pas simple pour une sortie en groupe sur route », explique Damien Berthonneau, éducateur salarié à mi-temps du Bressuire activités cyclistes (Bac), accompagné d’Alain Gabard, son président de club. « Nous sommes donc venus sur la piste dès le 20 mai. Il nous est apparu plus opportun de travailler sur cet outil après avoir obtenu les autorisations. » Pour les plus petits de l’école de cyclisme, il faudra attendre la rentrée de septembre au mieux. « Pour une association, cette situation n’est pas facile à gérer.C’est plus agréable de rouler en groupe. Heureusement, nous avons un groupe de jeunes coureurs motivés. » Qui attendront la date du 30 août cochée sur le calendrier du Bac qui organisera une épreuve pour les jeunes et les pass cyclisme… « On la maintient pour l’instant, confirme Alain Gabard. En revanche, il n’y aura pas de Randonnée des Saveurs, initialement programmée le 27 septembre. Pour ce qui est du volet financier, ça va aller pour l’année 2020, mais ça risque d’être plus difficile pour 2021. »
 
NR du 26/06/2020 

 

Le BAC prend de la hauteur

Le BAC prend de la hauteur
 Les Bressuirais se sont déplacés en nombre dans le Pays Basque pour un stage très productif.
 
Cest devenu une coutume pour préparer la saison de cyclisme pour le Bressuire Activités Cyclistes (BAC) qui a une nouvelle fois pris le chemin du Pays Basque afin daffûter les organismes sur des routes bien plus pentues que dans notre Bocage.
C’est donc du jeudi 27 février au dimanche 1er mars que 17 coureurs du club et un accompagnateur se sont rendus du côté de Saint-Jean-de-Luz pour un stage en altitude. En quatre jours, ce sont 360 km qui attendaient les Bocains avec un dénivelé global positif de 6.500 m avec douze cols à gravir au programme !
« Le stage est tres apprécié par tous, et cela permet de faire le lien entre les jeunes et plus expérimentés, a précisé Damien Berthonneau, coureur et salarié du BAC. Il en sort une belle complicité qui devrait se retrouver sur les courses. »
Désormais, l’heure de l’ouverture de la saison a sonné avec la première sortie ce dimanche 8 mars du côté de Gourgé, ainsi que la course nationale juniors pour les jeunes du BAC sur les routes de Châtellerault (Vienne). L’occasion de lancer de belle manière une année 2020 que chacun espère chargée et pleine de podiums sur les différentes épreuves auxquelles le club participera.
Ensuite, il sera l’heure d’aller à Mortagne - Les Essarts (Vendée) pour emmener tranquillement tout ce petit monde vers le Circuit du Bocage organisé à Bressuire le dimanche 5 avril.
 
NR du 07/03/2020
 
 

Saison très satisfaisante pour le BAC

Saison très satisfaisante pour le BAC
Alain Gabard (à droite) entamera sa quatorzième saison à la tête d’un club où le jeune Alix Merceron a fait parler la poudre cette année en remportant le challenge Thomas Voeckler.  © Photo NR
 
Le Bressuire activités cyclistes (BAC) était réuni vendredi soir en assemblée générale, dans la salle des fêtes de Saint-Porchaire, pour tirer un trait sur une année 2019 marquée notamment par l’ensemble des performances réalisées chez les jeunes coursiers, notamment en catégorie minimes-cadets.
Malgré un léger déficit financier, les feux sont au vert, même si les comptes pourraient être meilleurs avec une utilisation maximale d’un vélodrome trop souvent pris pour cible d’un vandalisme gratuit et inutile.
Une nouvelle section balade en 2020 « Il y a toujours autant de dégradations, a précisé Alain Gabard, le président du BAC. Cela nous pose un problème financier car on ne peut pas aller voir de partenaires puisque l’on ne peut pas l’utiliser correctement avec pas moins de 27 panneaux dégradés ! En plus, sportivement, c’est difficile d’organiser une épreuve. J’ose espérer que cela va évoluer. »
Ce qui n’a pas changé par rapport à l’année dernière, c’est la pluie présente une nouvelle fois sur la Randonnée des saveurs qui a enregistré son plus faible total (844 participants). Il y a là aussi de quoi espérer une reprise avec une date fixée pour la prochaine édition au 27 septembre 2020.
Côté sportif, ça roule plutôt bien avec des titres de champions départementaux pour Alix Merceron (cadet) et Esteban Nauleau (minime). Le premier des deux a même remporté le challenge Thomas Voeckler, une référence pour cette catégorie avec « un niveau relevé, a rajouté Alain Gabard. Chez les coursiers, on vit notre petite vie tranquille de club régional en remplissant notre rôle de formation. Ils sont une quarantaine de gamins à l’école de cyclisme chaque mercredi avec Damien Berthonneau (salarié à mi-temps). Il y a un léger tassement au niveau des licenciés (128), mais rien d’inquiétant dans un club où le bénévolat fonctionne plutôt bien. »
Sa succession, pas à l’ordre du jour mais évoquée, Alain Gabard y pense avant de commencer sa quatorzième année. En attendant, il pourra compter sur la création d’une section balade dès 2020, « pour donner suite aux remarques reçues lors du forum des associations », a-t-il renchéri. Une année qui verra aussi l’organisation (le 3 juin) de la journée de sensibilisation Handisport Tour.
Renseignements auprès d’Alain Gabard au 06.76.81.42.62 ou par mail (alain.gabard@orange.fr)
 
NR du 28/11/2019
 
 

Ils veulent prendre la roue de Pinot et AlaphilippE

Ils veulent prendre la roue de Pinot et AlaphilippE
Bressuire, mercredi 2 octobre.Du côté du Bressuire AC, une douzaine de nouveaux licenciés ont été accueillis en début de saison.
CO – Benoit FELACE

Les performances des coureurs français sur le dernier Tour de France peuvent-elles susciter des vocations ? Du côté du Bressuire AC, on sent un frémissement.
Mercredi 2 octobre, 14 heures. Le hangar, qui sert de lieu de rendez-vous aux coureurs du Bressuire activités cyclisme, grouille de jeunes pousses impatientes de prendre la route sur leur machine. Encadrée par Damien Berthonneau, salarié du club, et plusieurs bénévoles, la quarantaine de Bressuirais sera répartie en plusieurs groupes, sécurité oblige et va parcourir quelques dizaines de kilomètres sur les routes et chemins alentour.
« Ce n’est pas un raz-de-marée, mais c’est pas mal »
Si l’école de vélo fait sa rentrée, la saison cycliste sur route touche à sa fin et certains ont, déjà, troqué leur vélo de route pour le VTT ou la machine de cyclo-cross. Au sein de ces petits groupes, les plus jeunes savent-ils que Julian Alaphilippe a démarré ainsi, devenant même un spécialiste des labours ? Savent-ils que Thibaut Pinot a lui aussi commencé le cyclisme en fréquentant une école de vélo ?
Les deux champions français, après avoir illuminé le dernier Tour de France, ont sans aucun doute suscité des vocations. « Il y a une petite étincelle », observe Alain Gabard, président du Bressuire AC. « On a connu probablement moins d’arrêts que les années précédentes. Il y avait toujours un turnover plutôt important. Cette fois, on accueille une quinzaine de nouveaux licenciés. Ce n’est pas un raz-de-marée, on sait faire face, mais c’est pas mal ».
Il n’y a, pourtant, pas eu de podium à Paris, contrairement à 2014 (Peraud 2e, Pinot 3e), 2016 (Bardet 2e) et 2017 (Bardet 3e). Mais l’épopée de Julian Alaphilippe, porteur du maillot jaune pendant quatorze jours, et la capacité de Thibaut Pinot à lutter avec les meilleurs jusqu’à son abandon à 48 heures à l’arrivée à Paris, ont généré une émotion et un engouement qu’on n’avait pas connus les années précédentes.
« Depuis Jaja (Laurent Jalabert, NDLR), les garçons n’ont pas pu s’identifier », relève Alain Gabard, fier de voir une quarantaine de jeunes « de l’école de vélo, à partir de 6 ans, jusqu’aux juniors », partager des moments ensemble le mercredi après-midi. « Le développement de notre discipline passe par l’école de vélo », aussi dynamique du côté de la PSF Niort et du VC Châtillon.
Reste que les dirigeants et encadrants des clubs doivent faire face à quelques difficultés pour séduire les plus jeunes. « Elles sont multiples », remarque Alain Gabard. « La route reste dangereuse et c’est notre terrain de jeu. On ne peut pas évoluer, comme d’autres sports, sur des stades en toute sécurité. Ensuite, je trouve qu’il n’y a pas, chez les jeunes, le goût de l’effort que j’ai connu. L’enfant est roi et on me demande parfois ce qu’on fait s’il pleut. » Discipline d’extérieur, le cyclisme reste soumis aux aléas de la météo. A un certain niveau, c’est aussi un sport « mécanique » qui coûte cher, mais qui reste accessible à tous au plus jeune âge, avec du prêt de matériel notamment. Pour le reste, le Tour de France 2019 s’est chargé de la publicité. « S’il y avait un Tour de France comme ça tous les ans, ce serait bien », conclut Alain Gabard.
 
CO du 10/10/2019 écrit par Jérôme JARNOUX.
 

Génération prometteuse pour le BAC

Génération prometteuse pour le BAC
Le groupe des cadets du Bressuire Activités Cyclistes.
© Photo NR
 
C’est presque la fin de saison de cyclisme et elle s’achève par une performance exceptionnelle du groupe de cadets du Bressuire activités cyclistes (BAC). Alix Merceron a remporté la finale du Challenge Thomas Vockler à la Chaize-le-Vicomte (Vendée) bien aidé par ses camarades de club. Ce challenge de très haut niveau se déroulait sur cinq manches tout au long de la saison.
Premier Deux-Sèvrien à le remporter Il devient ainsi le premier Deux-Sèvrien à le remporter. Sur chaque manche, entre 100 et 150 coureurs faisaient le déplacement de tout l’Ouest de la France.
« Alix était deuxième au classement général avant cette dernière manche », raconte Damien Berthonneau, responsable de l’école de cyclisme du BAC. « Avec force et caractère, il s’est imposé en solitaire, éblouissant le public de sa classe. Nos cadets (Alix Merceron, Valérian Lajaunias, Valérian Magnie et Benjamin Pasquier) ont réalisé une saison plus que remarquable voire même historique pour le club avec six victoires, une vingtaine de podiums et divers classements par équipe remportés tout au long de la saison. »
Alix Merceron et Valérian Lajaunias ont été sélectionnés à tour de rôle avec le Team Poitou pour les manches GSO. Ce groupe cadet, qui est avant tout une bande de copains est très rigoureux sur les entraînements et la préparation « et très à l’écoute des conseils précieux de nos éducateurs.Ils récoltent aujourd’hui les fruits de tout leur travail. Nous travaillons actuellement pour les emmener dans les meilleures conditions possibles pour la saison charnière chez les juniors en 2020 ».
À noter également que l’école de vélo du BAC début septembre remporte un franc succès pour sa reprise. Les entraînements ont lieu tous les mercredis après-midi de 14 h 30 à 16 h 30. Déjà une quinzaine de nouveaux licenciés se sont inscrits.
 
NR du 04/10/2019
 
 

Saveurs électriques pour la Rando

Saveurs électriques pour la Rando
 
 
Comme Bruno Delatre (absent de la photo), Marie-Thérèse Collet et Christian Hétru ont adopté le VTT AE aussitôt qu’ils l’ont essayé et n’en sont plus descendus.
© Photo NR
 
 

Le temps n’a pas aidé les organisateurs de cette édition 2019 de la Rando des saveurs. Avec 850 inscrits, on est loin des records de la manifestation (autour de 1.500) et même de l’édition 2018 déjà grevée par une météo maussade. La pluie tenace a dissuadé beaucoup de randonneurs.
Parmi les courageux alignés au départ, on trouvait des vététistes un peu particuliers dont le nombre augmente ces dernières années. Et pas forcément des fainéants ou des néophytes de la pédale. « Je fais du VTT depuis 40 ans », raconte Christian Hétru. Ce Cerséen de 70 ans originaire de Marseille a écumé l’arrière-pays provençal pendant près de 30 ans avec des VTT classiques. « J’en ai encore trois dans mon garage mais je n’y ai plus touché depuis que j’ai goûté au VTT AE (NDLR : VTT à assistance électrique). J’y suis passé il y a un an et demi. J’attendais qu’ils soient au point, de recueillir des avis et surtout que les batteries soient mieux intégrées, que le look et l’équilibre soient améliorés. »
A 62 ans, Bruno Delattre a suivi le même itinéraire. Ce Bressuirais licencié au club de Saint-Aubin-du-Plain a sauté le pas il y a deux mois et utilise son VTT AE tous les jours. « Il a presque remplacé ma voiture. Je l’utilise pour faire mes courses. Je m’y intéressais depuis un moment parce que j’arrive à un stade où je ne pouvais plus faire de grosses distances avec mes copains. Avec ce VTT, je peux accompagner des copains plus sportifs et surtout je n’aurais jamais pu monter les côtes que j’ai fréquentées cet été en vacances. »
Un peu plus loin, Marie-Thérèse Collet est au beau milieu du circuit cyclotouriste. A 78 ans, cette Airvaudaise aussi a 30 ans de vélo intensif derrière elle. « J’y suis passée l’an dernier parce que je voulais pouvoir encore faire des cols et des grands parcours et mon âge ne me le permettait plus. Je n’aurais pas arrêté le vélo si le vélo électrique n’existait pas mais il me permet d’économiser mes forces et mon cœur. » La septuagénaire insiste « Je ne me sers de l’assistance qu’au minimum ».
« Dès que j’ai essayé le VTT AE, je me suis aperçu qu’il est bien moins fatigant. Il évite de se mettre dans le rouge et est plus confortable même s’il est plus lourd. Les sensations sont un peu à mi-chemin du vélo et de la moto. On va plus vite et on fait plus de kilomètres mais on se fatigue moins », confirme Christian Hétru. « Je pense que le VTT AE est bien perçu dans le milieu. Il suscite la curiosité chez les pratiquants les plus âgés qui savent qu’ils pourront basculer sur le VTT AE en vieillissant. »
« Il a pu y avoir un peu de mépris des plus jeunes pour le VTT AE, reconnaît Bruno Delattre. Mais c’est bien perçu maintenant. C’est un budget (3.500 € dans mon cas) mais je ne le regrette pas. »

 
NR du 30/09/2019
 

Rando des saveurs aux petits oignonS

Rando des saveurs aux petits oignonS
 
 
 
Les organisateurs de la Rando des saveurs peaufinent sa 23ème édition depuis février dernier.
© Photo NR
 
 
 
A l’abord de sa 23e édition qui aura lieu dimanche 29 septembre, la Rando des saveurs a eu tout loisir de connaître heurs et malheurs. Les aléas météo l’ont parfois mise à mal comme lors de la dernière édition où les pluies matinales ont dissuadé une partie des 1.500 habitués de cette randonnée mêlant marche à pied, vélo et VTT aux alentours de Bressuire.
Mais bon an mal, la Rando des saveurs tient son rang en misant notamment sur la convivialité et des circuits sans cesse renouvelés. « Une vingtaine de bénévoles travaillent sur la Rando des saveurs dès le mois de février », explique Alain Gabard, président du Bressuire activités cyclistes.
Parmi eux, Didier Malinge est chargé de tracer les circuits VTT. « Nous devons obtenir l’accord d’une vingtaine de propriétaires privés. Certains sont très conciliants et vont jusqu’à déplacer leurs animaux pour nous permettre le passage. Ce sont souvent les chemins les plus intéressants qui posent le plus de problèmes. Les vététistes les plus experts cherchent du relief. L’attrait est de sortir de l’ordinaire. »
Aucun problème de cohabitation entre les usagers n’est encore remonté au grand jour mais si c’était le cas, cela mettrait sans doute à mal la réputation d’un événement qui repose largement sur la convivialité et l’esprit familial. La Rando des saveurs se veut accessible à tous et devrait le devenir encore plus à l’avenir avec l’essor du VTT à assistance électrique. « Son usage se démocratise », constate Didier Malinge. « On en voit jusqu’à 4 ou 5 sur chacune de nos éditions récentes. » Dans le milieu, le discours des puristes anti-électrique cède lentement du terrain. « Certains y viennent parce qu’ils ont un ennui de santé, d’autres pour suivre les copains plus entraînés ou pour le confort. »
Mais quels que soient les engins, quelles que soient les embûches, la Rando des saveurs prospère avec bonheur en proposant des circuits adaptés à tous, offrant même des déviations plus ou moins techniques selon la forme ou l’expertise des randonneurs pédestres, cyclos et VTT.
« Nous aurons trois circuits VTT de 25, 45 et 65 km mais chacun pourra presque se composer son circuit à la carte avec des passages techniques », annonce Didier Malinge. Du côté des marcheurs, trois circuits de 9, 14 et 18 km seront proposés et les cyclos suivront une boucle d’environ 60 km. Selon les catégories, les randonneurs passeront par le château de Blanchecoudre (Breuil-Chaussée) et Sèvre Autruche (Courlay) et des ravitaillements gourmands sont prévus avec les Fruits de l’Orbrie (Clazay), la ferme de l’Hermitage (Chambroutet), Galettes du Bocage (Cirières) et Plaisirs du lait (Voulmentin).
Mais tous partiront et arriveront au lycée agricole des Sicaudières qui accueille depuis trois ans la Rando des saveurs. C’est là que sera servi le repas sur le thème de la viande. « Nous y sommes très bien accueillis », souligne Alain Gabard qui remercie tous les propriétaires et partenaires.

23ème Rando des saveurs :
Dimanche 29 septembre, au Campus des Sicaudières, à partir de 8 h.
Tarifs : 3 €/-12 ans, 6 €/adulte (1 VTT et lots divers à gagner) avec café-brioche à l’accueil, ravitaillements gourmands et assiette dégustation à l’arrivée.
Circuits : VTT (25, 45 et 65 km), cyclos (60 km) et pédestres (9, 14, 18 km). Inscriptions de 8 h à 10 h.
Renseignements : rando.des.saveurs@gmail.com
 
NR du 24/09/2019
 

Rentrée positive du cyclisme bocain

Rentrée positive du cyclisme bocain
Innovation cette année avec la première course de draisienne pour les plus petits cyclistes amateurs encouragés comme il se doit.
© Photo NR
 
Le Bressuire activités cyclistes (BAC) en a pris l’habitude avant la rentrée scolaire. Le prix cycliste de Moulin-Jacquet est toujours un moment particulier pour les jeunes cyclistes. Cette épreuve mise en place sur les routes de Bressuire est synonyme de première sortie officielle.
Cette année, le club a innové en mettant en place une « compétition » de draisienne pour les plus petits. Les futurs cracks du vélo étaient peut-être au sein de ce peloton acclamé comme aux plus grandes heures du Tour de France par des parents, familles, amis et supporters très attentifs à l’évolution de ces cyclistes en herbe.
Double succès chez les adultes Cette nouveauté très appréciée a ensuite laissé la place aux épreuves plus classiques ouvertes à toutes les catégories de jeunes jusqu’aux adultes en pass cyclisme D1-D2 et D3-D4 qui fermaient la marche de cette journée basée essentiellement dans le secteur du Moulin-Jacquet. Le circuit de 7,5 km avait été concocté par l’équipe d’Alain Gabard, le président du BAC, qui veillait au bon déroulement des courses. A la maison, les affaires se sont plutôt bien passées pour les Bocains.
Dans les catégories de jeunes (36 partants), Timothé Berthonneau termine troisième en prélicenciés, Ryan Dejadins (2e) et Baptiste Body (5e) en pupilles alors qu’en benjamins Eliott Nauleau (3e) et Lenny Penot (4e) sont très bien placés dans une catégorie d’âge où le BAC était très représenté. En minimes, seul Esteban Nauleau (7e) était en lice, tandis qu’en cadets (24 coureurs) la victoire a échappé d’un souffle à Valérian Lajaunias (2e), battu sur le fil lors du sprint par le Florentais Lucas Mainguenaud dans une course où Valérian Magné finit cinquième.
Chez les grands, en D3-D4 (27 coureurs), le succès était au rendez-vous pour le Baciste David Ayrault, tout comme pour Antoine Berger en D1-D2 (24 coureurs). Ce dernier a d’ailleurs réglé le sprint de l’échappée devant son partenaire de club Jérôme Cogny, Bruno Nadal (4e) manquant de peu d’offrir un joli triplé au BAC lors de cette belle course.
 
NR du 05/09/2019
 
DRAISIENNES
 
Alix Merceron
 
GWyq7yy
 
Site internet FFC Nouvelle Aquitaine
 
directvelo
 
velo-ouest
 

Le BAC prêt pour 2018

La photo de groupe
L'école de vélo
Les cadets et juniors
Les séniors
 

Alain Gabard médaillé lors de l'AG du CR

Alain Gabard médaillé lors de l'AG du CR
          Lors de l'assemblée générale du Comité Régional Poitou-Charentes, Alain Gabard s'est vu remettre la médaille d'argent de la " Reconnaissance du Comité Régional" afin de le remercier pour tout son dévouement au sein du cyclisme deux-sèvrien.
          Toutes nos félicitations
 

JéRôme Cogny
Champion
dép. PC-D2

JéRôme Cogny
Champion dép. PC-D2
 

Championnat minimes

Championnat minimes
Très belle performance de nos minimes lors du championnat départemental minimes à Vouillé.
Alexis Merceron décroche le titre de champion départemental et Benjamin Pasquier celui de vice-champion. Par la même occasion le BAC s'octroie la première place au classement des clubs.
 

Championnat cadets

Championnat cadets
En cadets, Valentin Ménard devient vice-champion départemental et aurait mérité le titre.
Il prend la première place du challenge départemental cadets.
Nos félicitations à tous les jeunes.
 
 
 
BANNIERE-GENERIQUE_JEU-SANTE
 

Valentin s'impose à Saint Mars la Réorthe (85)

Valentin s'impose à Saint Mars la Réorthe (85)
 
 
Le compteur est enclenché, et de 2 pour Valentin Ménard, après sa victoire à Montmorillon (86) dimanche dernier, il s'impose à nouveau et de belle manière ce samedi à Saint-Mars-la-Réorthe (85).
Cette victoire est d'autant plus méritée, qu'elle a été acquise sur un circuit très dfficile avec une méléo exécrable (pluie, vent et froid).
Cette deuxième victoire en appelle d'autres.
Tous nos compliments.
 

Photos de l'inauguration de la piste de Bressuire

Photos de l'inauguration de la piste de Bressuire
 

Valentin Ménard sur le podium départemental

Valentin Ménard sur le podium départemental
En terminant quatrième du championnat bi-départemental (79/86) minimes, Valentin Ménard devient vice-champion 79 en montant sur la deuxième marche du podium départemental.
Ce championnat se déroulait le dimanche 24 avril à Vouneuil-sur-Vienne.
Toutes nos félicitations à Valentin
 
Le podium du championnat départemental :
1- Valentin Point (VC Thouars)
2- Valentin Ménard (Bressuire AC)
3- Yannis Soulard (PSF Niort)
 
 

Assemblée Générale 2017

 

Le BAC obtient la labellisation régionale

Le BAC obtient la labellisation régionale
     Le BAC s'est vu décerner la labellisation régionale 2017 lors de l'assemblée générale du comité Poitou-Charentes . Seulement 4 clubs picto-charentais ont rempli les critères pour l'obtention de ce label.
    De plus, avec ses 116 licenciés FFC, le BAC reste le premier club deux-sèvrien et devient le quatrième club régional
    Félicitations à Alain Gabard et à toute son équipe.
 

Le titre pour Alix

Le titre pour Alix
Alix Merceron (au centre), le nouveau champion départemental cadet. 
© Photo NR
 
Les routes de Magné étaient empruntées par les coureurs de la Vienne et des Deux-Sèvres à l’occasion des championnats bi-départementaux de cyclisme. La moisson a été plutôt bonne pour le Bressuire activités cyclistes (BAC) qui est parvenu à accrocher une tunique à son palmarès. Le succès est venu par l’intermédiaire d’Alix Merceron qui termine troisième chez les cadets et premier Deux-Sévrien. Un nouveau titre pour ce jeune Bocain qui effectue un excellent début de saison.
 
NR du 13/05/2019
 

Le BAC ouvre la voie du handisport

Le BAC ouvre la voie du handisport
 
 
De gauche à droite : Sébastien Guitard, Louis-Marie Poupin, Alain Gabard et Jérôme Motard. © Photo NR
 
 
 
 
Le club cycliste de Bressuire est le premier dans les Deux-Sèvres à s’affilier à la fédération française handisport.
Le Bressuire activités cyclistes (BAC) a ouvert une brèche mardi soir en devenant le premier club de cyclisme des Deux-Sèvres affilié à la fédération française handisport. Une nouveauté rendue possible par le biais de la mise en place d’une section spécifique initiée et dirigée par Jérôme Motard, et relayée sur le vélo par Louis-Marie Poupin. A 63 ans, cet habitant du Temple est le représentant nécessaire à la mise en route de cette entité, et il portera d’ailleurs fièrement le maillot lors de son périple Paris-Brest-Paris le 18 août.
Epanouissement physique « Quand on commence, c’est comme une drogue, a-t-il indiqué. Il faut mettre un pied dedans pour comprendre ce que c’est le handisport. » Une notion qui peut faire peur à certains, notamment par manque de connaissances sur le sujet. Sébastien Guitard, déjà auteur d’un double mandat et de retour aux affaires à la présidence du comité départemental handisport, sait la dédramatiser et surtout l’expliquer.
« Le sport est un bienfait pour l’épanouissement physique, pour gagner en autonomie, et j’ai cette envie de transmettre cette passion, a-t-il précisé. C’est primordial. Il était important de proposer des activités sur Bressuire, et de faire en sorte que le cyclisme soit le premier club affilié car il n’y en avait pas. Je suis très fier que ce projet soit concrétisé. Il y aura des temps forts à mettre en place pour faire découvrir l’activité, et pour faire en sorte que les gens apprennent à se connaître sur le territoire. Il faut désormais étudier les possibilités. »
“ Il y a un côté social ” Pour le BAC, cette évolution était importante, comme l’a confirmé Alain Gabard, son président, qui peut compter sur la profusion d’idées énoncées par Sébastien Guitard. « Nous sommes évidemment ouvert à toutes propositions pour pouvoir proposer des animations autour du handicap et du cyclisme. Nous avons la chance d’avoir un bel outil avec le vélodrome. Il y a aussi le côté social de l’association. Une sensibilisation au handicap est un point important pour tout le monde. »
Ce dernier point refera d’ailleurs surface l’année prochaine, en juin, dans le département avec le retour d’une traversée des Deux-Sèvres pour attirer l’attention sur ce qu’il peut se faire en la matière. Un gros travail de fond en perspective pour le comité 79 qui dispose désormais d’une antenne concrète et d’un relais dans le Nord. Reste à mettre tout ça en musique.
Contact et informations auprès de Jérôme Motard au 06.89.80.89.08.

à savoir
Le vélodrome pris pour cible !
Le vélodrome est au cœur du dispositif que le Bressuire activités cyclistes (BAC) souhaite mettre en place autour de son affiliation à la fédération handisport, mais il y a un gros problème ! En effet, depuis sa superbe réfection en 2014 avec la rénovation de l’ovale et de la mise en place d’une aire centrale dédiée à la sécurité routière, les dégradations ne cessent de venir pourrir la vie de la municipalité et du club qui ont en charge son entretien. Dernières trouvailles en date, un dépôt sauvage de matelas sur la piste ! Des déchets fréquents, mais qui exaspèrent très fortement. « C’est devenu totalement ingérable, a constaté Alain Gabard, le président du BAC. Ce sont des dégradations à répétition sur le site qui est en accès libre ». Faudra-t-il en venir à une fermeture de l’enceinte ? Difficile également dans ces conditions d’organiser la moindre épreuve officielle sachant que certains joints de la piste avaient eux aussi subi les foudres d’un vandalisme gratuit…
 
NR du 09/05/2019
 
 

De multiples podiums pour les cyclistes du BAC

De multiples podiums pour les cyclistes du BAC

 

Richard Tayles, vainqueur à La Pommeraye.
© Photo NR
 
 

 
 
Avant d’entamer un mois de mai chargé en terme de compétitions, la fin du mois d’avril a apporté encore quelques victoires et de jolis podiums aux pensionnaires du Bressuire activités cyclistes (BAC). Il y a notamment eu deux nouvelles victoires de Bruno Nadal, vainqueur à Saint-Varent, et Richard Tayles, récent lauréat sur les routes de La Pommeraye (Maine-et-Loire). A noter également la nouvelle deuxième place d’Alix Merceron à Vouneuil-sur-Vienne (Vienne), ainsi que celle d’Antoine Berger à Saint-Paul-en-Pareds (Vendée), sans oublier Gildas Duret, vice-champion départemental de la deuxième catégorie à Saint-Varent. Notons également quelques jolies performances comme la 9e place de Benjamin Pasquier à La Pommeraye et de Valérian Magnie à Vouneuil-sur-Vienne. Gérard Souchet échoue de peu au pied du podium (4e) à Verrière-en-Anjou (Maine-et-Loire). A Saint-Georges-les-Baillargeaux (Vienne), Nicolas Bonneau termine 13e et 3e du championnat départemental des troisième catégorie du 79.
Pour ce qui est des plus jeunes, l’école de cyclisme a elle aussi été performante du côté de La Meilleraie-Tillay (Vendée) avec une belle troisième place d’Esteban Nauleau en minimes. A Saivres, en cadets, Alix Merceron et Valérian Magnie terminent respectivement 5e et 9e. Deux très belles performances sont à mettre au crédit de Valérian Lajaunias qui monte pour la première fois de la saison sur le podium en terminant 3e de la course des cadets à Aixe-sur-Vienne (Haute-Vienne), et d’Antoine Berger qui était tout proche de la victoire sur une épreuve deuxième catégorie en terminant second sur le tour de Haute-Bigorre (Hautes-Pyrénées).
 
NR du 09/05/2019
 
 

Circuit du Bocage : Audidier s'impose

Circuit du Bocage : Audidier s'impose
 
 
 
Le circuit du Bocage s’est déroulé ce dimanche dans des conditions météorologiques quasi idéales, la course ayant été épargnée par les précipitations.
Si le président du Bressuire Activités Cyclisme (BAC), Alain Gabard, espérait une participation plus importante eu égard à l’absence de courses concurrentes, ce dernier se réjouissait néanmoins du plateau présenté et du déroulement de cette nouvelle édition sur l’exigeant circuit du Bocage. Étienne Audurier (UV Limoges), David Babeau (VC Châtillonais) et Benjamin Leroyer (VC Verrois) sont les lauréats des trois courses proposées.
A noter les beaux accessits des Bressuirais Bruno Nadal (second en Pass D3/D4) et Jérôme Cogny (5e en PassD1/D2).
 
 
 

Les résultats

Course 2, 3, Juniors.
1. Audurier Étienne (UV Limoges) 2. Rapiteau Florian (US Saint Herblain) 3. Gachignard Thomas (SV Fontenaisienne)… 20. Duret Gildas (Bressuire Activités Cyclisme).
 
PC D3/D4.
1. Babeau David (VC Châtillonnais) 2. Nadal Bruno (Bressuire Activités Cyclisme) 3. Tayles Richard (Carte Journée)
 
PC D1/D2.
1. Leroyer Benjamin (VC Verrois) 2. Bruneliere Yannick (VC Maulevrier) 3. Hervé Philippe (VC Châtillonnais)
 
 
 
 

Le BAC en stage intensif au Pays Basque

Le BAC en stage intensif au Pays Basque
Le stage se termine !
Nous sommes sur le retour, 4 jours de vélo avec des températures printanières et un magnifique soleil pour nous accompagner !
380 km parcourus avec 7200 mètres de dénivelé ! 11 cols au total pour les juniors/seniors.
310 km parcourus avec 6300 mètres de dénivelé ! 9 cols au total pour nos cadets.
Un très bon groupe homogène et une ambiance familiale.
Et maintenant, place aux compétitions et…. aux podiums !
homogène et l’ambiance familiale ont permis la bonne tenue de cette sortie de début de saison. Et maintenant, place aux compétitions et.... aux podiums !
 
 

 

Bressuire Activités Cyclisme 2019

Bressuire Activités Cyclisme 2019